Mentions légales

(en vigueur au 02/08/2019)

ConformĂ©ment aux dispositions des Articles 6-III et 19 de la Loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la Confiance dans l’Ă©conomie numĂ©rique (LCEN), il est portĂ© Ă  la connaissance des utilisateurs du site https://maximesarthou.fr(ci-après dĂ©nommĂ© “le Site”) les prĂ©sentes Mentions lĂ©gales. La connexion et la navigation sur le Site par l’Utilisateur implique l’acceptation intĂ©grale et sans rĂ©serve des prĂ©sentes Mentions lĂ©gales.

Article 1 : L’Éditeur

L’Ă©dition du Site est assurĂ©e par son auteur et directeur de la publication, Maxime Sarthou, rĂ©sidant 1 Rue du Soulor Ă  64800 BĂ©nĂ©jacq (tĂ©lĂ©phone : +33 (0)6 49 43 48 82 / e-mail : contact@maximesarthou.fr).

Article 2 : L’HĂ©bergeur

L’HĂ©bergeur du Site est la SARL o2switch, dont le siège social est situĂ© 222-224 Boulevard Gustave Flaubert Ă  63000 Clermont-Ferrand (tĂ©lĂ©phone : +33 (0)4 44 44 60 40).

Article 3 : Accès au Site

Le Site est accessible par tout endroit, 7j/7 et 24h/24, sauf cas de force majeure, interruption programmĂ©e ou non, et pouvant dĂ©couler d’une nĂ©cessitĂ© de maintenance. En cas de modification, interruption ou suspension des services, le Site ne saurait ĂŞtre tenu responsable.

Article 4 : Collecte des données

Le Site est exempté de déclaration à la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL), dans la mesure où il ne collecte aucune donnée concernant les Utilisateurs.

Article 5 : Cookies

Aucun cookie n’est installĂ© sur le logiciel de navigation de l’Utilisateur lors de ses visites sur le Site. (n.b. Un cookie est un Ă©lĂ©ment qui sert Ă  enregistrer des informations relatives Ă  la navigation de l’Utilisateur, sans toutefois permettre de l’identifier.)

Article 6 : Propriété intellectuelle

Toute utilisation, reproduction, diffusion, commercialisation, modification de toute ou partie du Site sans autorisation de l’Éditeur est prohibĂ©e, et pourra entraĂ®ner des actions et poursuites judiciaires, telles que notamment prĂ©vues par le Code de la propriĂ©tĂ© intellectuelle et le Code civil.